30 ans de mascarille

La base de connaissance sur le théâtre mascarille.fr fête ses 30 ans !

À l’origine de cette aventure, Fabienne Simian, une amie comédienne de ma compagnie, proposant de rassembler dans un tableur la liste des ouvrages de théâtre dont nous disposions… Cette liste représentait déjà plusieurs centaines d’ouvrages. Informaticien de profession, je lui ai proposé de remplacer le tableur par la base de données que je venais de concevoir. Rapidement, de nombreux amis du monde amateur sont venus consulter cette base pour rechercher des pièces en fonction du nombre de comédiens de leur troupe.

Emile Zeizig
Pressage du premier CD — 18 000 pièces

Des bibliothèques, des libraires spécialisés ont commencé à nous demander d’utiliser notre outil. Certains d’entre eux nous ont aidés en nous fournissant leurs fichiers (Le Coupe-Papier, l’UFOLEA, la Bnf…). Jean-Gabriel Carasso, animateur de l’ANRAT (Théâtre et Éducation) nous fait franchir un pas décisif en finançant le pressage de notre premier CD-ROM.

1ère version gravée
1ère version gravée

La gravure des CD directement sur ordinateur va permettre de livrer beaucoup plus régulièrement de nouvelles versions.

Le nombre d’utilisateurs croît rapidement. La base Mascarille commence à être reconnue. Le Ministère de la Culture, la SACD, les deux fédérations des MJC (FFMJC et CFMJC) apportent leur soutien à cette réalisation.

Emile Zeizig
Dernière version sur CD-ROM

Le « Théâtre de la Colline », la troupe amateur fondée en 1957 de la MJC de Ste Foy Les Lyon, est le bénéficiaire des « revenus » générés par Mascarille.

C’est ainsi qu’est financé le déplacement des 18 comédiens et techniciens de la compagnie à Beyrouth.  « Les anges de Massilia » de Gilles Granouillet est donné à l’occasion de l’inauguration du nouveau théâtre de la Fondation Al-Kafaàt.

2012, nouvelle étape : La Région-Rhône-Alpes et la MJC de Ste Foy Les Lyon partagent le financement du portage de Mascarille sur Internet. La réalisation est confiée à la société Pigolabs.

copy-Logo_Mascarille_fr.jpgInternet va permettre à de nombreuses institutions d’utiliser mascarille.fr sur l’ensemble des postes de leur structure. La reconnaissance d’adresse IP permet en effet de s’affranchir des mots de passe.

La Bibliothèque Municipale de Lyon, la Bibliothèque Nationale de France, Beaubourg… sont les premiers utilisateurs de cette nouvelle formule. Bientôt l’ENSATT, l’École Normale Supérieure et de nombreuses universités vont suivre.

Pour des raisons de pérennité, j’ai cédé mes droits à la MJC de Ste Foy Les Lyon tout en souhaitant diminuer mon temps consacré à l’enrichissement de mascarille.fr pour me consacrer au volet iconographique de cette aventure : mascarille.com (Près de 50 000 photos de théâtre et de danse). Nous avons donc créé un poste de documentaliste. C’est Nathalie Chocron qui assure aujourd’hui la charge des mises à jour. Notons que les contributions des différents partenaires sont intégralement destinées à financer ce poste et à l’hébergement du site… mascarille.fr est une vraie réalisation associative partagée à gestion désintéressée.

Dès le début 2016, les mises à jour de la base ne seront plus réalisées par lots chaque mois comme aujourd’hui, mais directement en temps réel sur la base. Les utilisateurs pourront très facilement nous suggérer des corrections ou des compléments.

Machine_de_l_hommePour fêter dignement nos 30 ans, nous avons proposé le 19 décembre 2015 aux adhérents et amis de la MJC un superbe spectacle produit par l’association de la Maison Jean Vilar d’Avignon : « La machine de l’homme » d’après Jean Vilar et le Don Juan de Molière (Mise en scène de Stanislas Roquette avec Stanislas Siwiorek).

Retrouver d’autres photos de cette soirée ici.

 

Un peu de technique, passage à Windows 10

windows-10-logoLe fils d’une de mes amies s’étant précipité sur Win 10 le jour de sa disponibilité… et ayant connu quelques déboires (plus de WiFi sur son portable), il m’a appelé à l’aide. J’ai décidé de franchir le pas plus rapidement que prévu pour être en mesure de me faire une opinion et éventuellement d’être en mesure de dépanner.
Après quelques expériences prudentes et réussies, j’ai basculé à ce jour une bonne quarantaine de machines : portables, fixes ou tablettes.
Globalement, ça s’est plutôt bien passé – sauf pour deux machines – et le résultat est positif : interface agréable, bonne fluidité de fonctionnement.

Les quelques problèmes rencontrés :

  • Sur des machines récentes, déjà en windows 8.1, je n’ai pas connu de problème. On m’a rapporté des difficultés avec des portables HP. Cela ne m’étonne guère, j’ai rencontré des problèmes considérables (écrans noirs) avec des portables HP. Contexte : Des machines neuves livrées sous Win 8, dont le premier message affiché propose de faire la mise à jour en Win 8.1 et qui se retrouvent incapables de démarrer après cette mise à jour, obligeant à une réinstallation complète en Win 8. Je considère depuis longtemps que ce fournisseur n’est pas sérieux. Souvenez  vous des imprimantes qui s’arrêtent parce que les cartouches sont « périmées » ou que l’imprimante à fait son temps…
  • Sur des machines plus anciennes souvent en windows 7, le risque est que l’un des drivers (carte vidéo, carte son…) ne soit pas disponible en version 10 (en général d’ailleurs, il n’était pas disponible en 8.1). Dans ce cas soit le système de mise à jour vous informe que votre machine ne sera pas compatible, soit vous le découvrez après la mise à jour. Cherchez sur Internet afin de savoir si quelqu’un a trouvé une solution (C’est très probable)… et vous pouvez toujours faire marche arrière et revenir à Win 7, Microsoft à bien fait les choses.

Mais pourquoi passer à Win 10 quand on dispose d’une machine qui fonctionne bien ? Microsoft veut faire migrer un maximum de personnes vers ce système d’exploitation pour se concentrer sur celui-là et abandonner les autres. Être à jour sur un système, c’est une des meilleures garanties contre les virus, les spywares et autres intrusions « non sollicités » dans votre machine.

Urgent ? Absolument pas ! Si votre système tourne avec un Win 7, 8, 8.1 officiel, Microsoft offre la migration gratuite pendant 1 an (Ensuite le système sera vendu un peu plus de 100 €). Je vous conseille d’attendre tranquillement le début de l’année prochaine, car des bugs seront corrigés, des drivers seront – peut-être – mis à jour par les fabricants tiers (Cartes vidéo, scanner, imprimante…).

Pour ceux qui sont pressés, (Les conseils resteront valables dans quelques mois) :
Si vous vous êtes inscrits en cliquant sur la petite fenêtre en bas à gauche de votre écran, Microsoft va télécharger Win 10 en arrière-plan chaque fois que vous serez connecté à un réseau filaire ou WiFi (2 à 3 mégas, ça prend du temps). Puis vous verrez apparaître un message disant que le grand jour est arrivé (!).
Première chose, Microsoft va vous faire signer les conditions d’utilisations (Vous pouvez toujours les lire si vous ne craignez pas le burn out. De toutes façons dites-vous bien qu’elles ne vous sont certainement pas favorables !)

Voulez-vous faire la migration maintenant ou plus tard ? A vous de choisir.
Sachez que Microsoft a prévu le retour en arrière vers votre configuration d’origine. Pour cela il va conserver en double les deux systèmes d’exploitation pendant un mois. Ensuite, il effacera automatiquement la version ancienne. Sur ma tablette qui disposait de peu de mémoire, il m’a proposé la suppression très rapidement.

Si vous partez pour la migration, comptez 1 heure, peut-être plus si votre machine n’est pas rapide (Tous mes systèmes sont sur SSD, la migration a duré entre 35 minutes et 55 minutes). D’ailleurs vous recevrez ce message « Calez-vous dans votre fauteuil et détendez-vous ». Si Microsoft se met à faire de l’humour…
Bien entendu, comme vous le faites régulièrement, vous avez sauvegardé vos données sur une clé USB ou un disque dur externe, n’est-ce pas ?

Par rapport à la migration Win 8 vers 8.1 pendant laquelle seul l’énervant boulier rotatif tournait inlassablement sans explication, cette fois ci vous serez informés tout au long de la progression par un % de réalisation : Un bon point ! La machine va redémarrer à plusieurs reprises. Parfois la progression reste bloquée plusieurs minutes. Pas de panique, d’ailleurs le petit voyant de votre disque indique des accès… c’est bon signe.

« Bonjour et bienvenue »
Démarrer rapidement ? N O N, sinon le système va faire le choix de paramètres que je vous déconseille fortement. Paramètres qui permettent de configurer le niveau de confidentialité de Windows 10. Par défaut, Microsoft se propose tout simplement de vous pister dans toutes vos recherches, travaux, déplacements, adresses d’amis ou courriels…
Cliquez sur paramètres de personnalisation. (Merci au site http://www.aidewindows.net/win10/installation-personnalisation.php#geolocalisation)

Si vous avez cliqué trop vite, pas de panique, vous pourrez revenir sur vos choix dans le panneau Paramètres > Confidentialité.

1ère page : mon avis : désactiver tout,
Personnalisation :
« Personnaliser la saisie vocale, la frappe au clavier et l’entrée manuscrite en envoyant des coordonnées, des informations de calendrier et d’autres données d’entrées connexes à Microsoft »
« Envoyer des données de saisie clavier et manuscrite à Microsoft pour améliorer la plateforme de reconnaissance et de suggestion »
« Laisser les applications utiliser votre identifiant de publicité pour l’exploitation des applications »
Géolocalisation :
La géolocalisation permet d’améliorer la consultation (ex : recherche d’un restaurant), et elle est indispensable pour utiliser l’assistant Cortana.
A conserver si on utilise un appareil mobile… et Cortana
« Laisser Windows et les applications demander les données d’emplacement, notamment l’historique de localisation. Envoyer à Microsoft et à nos partenaire agréés certaines données d’emplacement pour améliorer les services de localisation. »

2ème page : mon avis désactiver tout sauf rapport d’erreurs. Smart Screen peut avoir un intérêt si vous utiliser le navigateur Microsoft . Comme je ne l’utilise pas (Je préfère Firefox ou Chrome).
On remarquera un truc que je trouve assez gonflé : « Se connecter automatiquement aux réseaux partagés par vos contacts… » Merci mes amis, je me connecte chez vous sans rien vous demander !
Navigateur et protection
« Utiliser les services en ligne SmartScreen pour favoriser la protection contre le contenu et les téléchargements malveillants présents sur des sites chargés par les navigateurs Windows et les applications issues du Windows Store. »
« Utiliser la prédiction de page pour améliorer la lecture, accélérer la navigation et optimiser votre expérience dans les navigateurs Windows. Vos données de navigation seront envoyées à Microsoft. »
Connectivité et rapports d’erreurs
« Se connecter automatiquement, selon les suggestions fournies, aux points d’accès ouverts. Certains réseaux présentent un risque de sécurité »
« Se connecter automatiquement aux réseaux partagés par vos contacts »
« Envoyer des rapports d’erreurs et de diagnostics à Microsoft. »

3ème page : Nouvelles applications :
Il s’agit de choisir les applications par défaut pour photos, musiques et vidéos. Ainsi que le navigateur web.
Si on veut conserver ses habitudes : TOUT désactiver.
« Me laisser choisir les applications par défaut. »

Suite « Nous nous occupons de certains points »… J’adore ce type de précision

Bilan : aucun problème avec ma tablette et l’ordinateur de mon épouse. Pour le mien, grosse machine avec de très nombreux logiciels et périphériques : Après le 1er démarrage sans problème, mon antivirus AVG a fait une mise à jour nécessitant un redémarrage. Résultat : Élégant écran bleu pale (plantage système) IRQL_GT_ZERO_AT_SYSTEM_SERVICE. Redémarrage automatique du système et rebelote… Petite sueur froide. J’ai repris la main en démarrant sans échec et désinstallé AVG. Le système a redémarré plusieurs fois indiquant une correction avant de se stabiliser. Depuis il tourne très bien.

Après une réinstallation « propre » d’AVG, l’erreur est revenue après une mise à jour du système. J’ai donc définitivement supprimé AVG. Windows 10 m’a lors proposé d’activer Defender.
Les antivirus AVG (ou AVIRA ou autres …) ne sont pas indispensables depuis Windows 8. WIN 10 installe automatiquement son propre antivirus – qui est suffisant si vous ne « jouez » pas avec des sites de téléchargements illégaux -. Si vous installer un autre antivirus, Windows désactive le sien.

Compléments (21 / 8, 28 / 8) :

J’ai basculé mon portable Sony VAIO un peu plus tard : Sony avait envoyé un message demandant de ne pas passer à Windows 10, tant que les équipes du constructeur n’avaient pas testé chaque série de machine. Un tableau a été publié vers le 20 août indiquant les  séries  pouvant migrer sans problème, celles qui ne fonctionnent pas, soit partiellement (par exemple support de la caméra WebCam) et celles qui ne fonctionnent pas du tout. Sony précise qu’aucun driver mis à jour ne ne sera fourni…. Merci c’est sympa ! Ces utilisateurs ne peuvent donc pas accéder à Windows 10. Pour ces cas, on va voir, les différents protagonistes (Microsoft, fabricants, fournisseurs de composants) se renvoyer la balle indéfiniment.

Etant dans une « bonne » série, j’ai donc migré mon portable. Pendant une 30 minutes, j’ai eu un message d’attente sans qu’il ne se passe rien. J’ai arrêté et je suis passé par « mise à jour du système » de Windows 7. Et là miracle, la mise à jour c’est parfaitement déroulée. Il semble que ce cas de blocage soit fréquent.

Je n’ai « presque » rien remarqué de particulier après le démarrage… « Presque » : l’ordinateur qui ne s’éteint pas la première fois, des petits problèmes d’affichage… Problèmes qui disparaissent rapidement. Côté positif : L ’interface Win 10 est très agréable, Les applications « courriers », « Contacts » ou « Agenda » sont bien faites… Mes anciennes applications tournent parfaitement. Par rapport à Win 8, il est très facile d’accéder aux paramètres, aux fonctions de système. Il y a de grosses améliorations dans la clarté du paramétrage : homogénéité des procédures, qualité des explications qui sont données vis à vis de chaque paramètre.

Le système se met à jour très régulièrement (plusieurs fois par semaine), ce qui démontre que les équipes de développement sont très attentives aux remontées de problème et corrigent rapidement les bugs rencontrés. C’est toujours un risque, celui de corrections trop rapides, et c’est la raison pour laquelle, je vous conseillais d’attendre un peu pour basculer…

Enfin, pour ceux qui ont des tablettes sous Windows ou des téléphones winphone (que je trouve plus performant qu’Androïd tout en étant proposé sur des téléphones très bon marché : J’ai payé 50€ mon Nokia Lumia 974 en promotion) on se retrouve avec des interfaces similaires, ce qui est très agréable. Mais tout ça c’est une affaire de goût et d’habitude…

De Saint Antoine à Saugues

Festival_celte_en_Gévaudan
Le 9ème Festival celte en Gévaudan accueillait cette année une dizaine de groupes… Il est important de connaître ces festivals qui vont intégrer la future Région Rhône-Alpes Auvergne !
D’autant que pour moi, Saugues, c’est le village où j’ai passé une bonne partie de mes vacances de gamin… Le pays de la bête du Gévaudan et des noisettes sauvages de Robert Sabatier.

Alors le Zénith de Saugues, c’est comment ?

C’est impressionnant de voir comment une centaine de bénévoles transforment en deux jours EZ_Festival_Celte_en_Gévaudanle marché couvert aux moutons en une impressionnante salle de spectacle capable d’accueillir 2500 entrées payantes pour venir applaudir Tri Yann et une petite dizaine de groupes musicaux canadiens, irlandais ou Gallois. Deux écrans géants, une sonorisation digne de la halle Tony Garnier. Quant aux éclairages, je vous laisse les admirer :http://www.mascarille.com/galerie/index.php?/category/2727


Un léger et délicat fumet est heureusement présent pour nous rappeler que nous sommes là dans un Zénith pastoral qui retrouvera sa fonction principale quelques heures plus tard.
La buvette est à la hauteur de l’évènement proposant bière et cidre à la pression. Évitez de commander de la limonade…


EZ_Tri_YannLa programmation : De « Tri Yann » à « Ten Strings and a Goat Skins« . Les premiers avec 43 ans de scène battent les frères Jacques qui n’ont tenu que 40 ans. Les seconds – déjà rencontrés à Saint Antoine l’Abbaye – affichent 20, 21 et 21 ans.

Quel tonus quand même chez les « vieux », 2 heures de plateau. Comme le disait l’un d’entre eux, après le 2ème rappel : « On est obligé de s’arrêter, car nos ambulances nous attendent pour nous ramener à la maison de retraite… Rassurez-vous on a des infirmières très très très gentilles… ».


Côté Off, d’excellents duos « Feasoga » ou « Busker et Keaton« , tandis que le Bagad de Ploërmel et le cercle de danse LocoalBagad_de_Ploërmel Mendon traversait inlassablement le village sous la canicule – pourtant nous sommes à 1000 m d’altitude.


Pour résumer deux superbes journées, nous attendrons la 10° édition avec impatience

Saint Antoine l’Abbaye – Textes en l’Air

D’Avignon à Saint Antoine l’Abbaye, ou d’un festival l’autre…
Il y a un lien, le théâtre, mais pas seulement. il semble que l’un des murs de l’abbatiale de St Antoine représente la plus ancienne représentation connue de la ville d’Avignon. Du temps où le pont était intact…Avignon_StAntoineSi la cohue avignonnaise n’est pas de mise, « Texte en l’air » vous permet de conserver le rythme : plus de 25 propositions en 5 jours.

Crepuscule_somnambuleJ’ai beaucoup apprécié le « Crépuscule des somnambules » magistralement interprété par la Cie des gentils, habitués des lieux. Un spectacle qui trouverait largement sa place en Avignon.

J’ai revu avec plaisir « Brûler » de Karim Demnatt, découvert de jeunes pousses avec « On est pas dépressives, on est en grève » de Natacha Thaon-Santini ou les « Mauvaises herbes » d’Eva Bondon.

Philippe Curé, l’ancien directeur artistique est venu présenter un « Miche et Drate » plein d’humour et de tendresse.
Je ne peux pas citer toutes les productions, vous pouvez les retrouver sur mascarille.com.

Duo_magie_tziganeCôté musique, « Leonid » a fait un tabac, les Canadiens de « Ten strings and a goal skin » ont été très étonnés de voir les spectateurs se mettre spontanément à danser. Je vais retrouver ce groupe lors de ma prochaine étape, le festival de musique celtique de Saugues en Hte Loire. la virtuosité du violon tzigane de William Garcin a enchanté plus d’un spectateur.


Le public, parlons-en… Il faudrait doubler certaines représentations ! Pour la lecture du « dernier ami » hommage à Eric Durnez, poète cuisinier de ce festival disparu cette année, l’abbatiale était trop petite.


FurandMais St Antoine, ce sont aussi des lectures d’auteurs syriens contemporains les pieds dans la rivière Furand, les poèmes engagés de Tristan Cabral dans la forêt de Chambaran ou les ballades nocturnes « érotico sociales » en quelques lieux intimes et clos éclairés de discrets flambeaux…


En résumé de 9h30 à 1h30 du matin, vous n’avez guère le temps de vous ennuyer.
Un grand bravo aux organisateurs et aux très nombreux bénévoles (faire de la bonne cuisine pour 250 personnes n’est pas une mince affaire !)

Avignon 2015, c’est fini !

Avignon, c’est fini ! Enfin pour moi… En route pour St Antoine l’Abbaye.
Plus de 25 productions dans le IN et une bonne douzaine entre le OFF et les expositions, le tout sous un soleil de plomb. Aucune goutte d’eau depuis le 1er juillet… et très peu de Mistral.

BarbariansPas très original en vous disant tout le bien que je pense du Richard III d’Ostermeier, de Barbarians d’Hofesh Shechter, mais aussi, plus rare : The last Supper, Forbidden di Sporgesi, ou le travail de Mariano Pensotti…


Côté Off, Sylvie Mongin-Algan, Laurent Fréchuret ou Thomas Poulard, ont illustré avec brio le savoir faire de Rhône-Alpes !

Vous pouvez retrouver 1600 photos du « Festival au jour le jour » sur mascarille.com, mais également une sélection de tirages à la Maison Jean Vilar (Salon du rez-de-chaussée et 1er étage) Profitez-en pour visiter l’exposition qui retrace l’histoire du Festival ponctuée par ses directeurs…

Gros pincement au cœur au moment de partir, en laissant les amis de la Maison Jean Vilar qui finiront cette semaine en allant faire la fête (Bien méritée !)

Fenêtres peintes d’Avignon

Fenêtres_peintes_1

Deux artistes peintres : Dominique Durand et Marion Pochy réalisent régulièrement des peintures représentant des artistes placées dans des fausses fenêtres de la cité des Papes.

Il y a quelques semaines ils m’ont demandé de choisir des photos des spectacles les plus marquants de ces dernières années afin de réaliser leurs toiles.

fenêtres_peintes_2
Parmi cette série de fenêtres l’une représente Roland Monod dans le Récital rêvé de Jean Vilar. Cette fenêtre située à l’angle de la rue de la Bouquerie et de la place de Lunel a été terminée quelques jours avant le décès de Roland.