Saint Antoine l’Abbaye – Textes en l’Air

D’Avignon à Saint Antoine l’Abbaye, ou d’un festival l’autre…
Il y a un lien, le théâtre, mais pas seulement. il semble que l’un des murs de l’abbatiale de St Antoine représente la plus ancienne représentation connue de la ville d’Avignon. Du temps où le pont était intact…Avignon_StAntoineSi la cohue avignonnaise n’est pas de mise, “Texte en l’air” vous permet de conserver le rythme : plus de 25 propositions en 5 jours.

Crepuscule_somnambuleJ’ai beaucoup apprécié le “Crépuscule des somnambules” magistralement interprété par la Cie des gentils, habitués des lieux. Un spectacle qui trouverait largement sa place en Avignon.

J’ai revu avec plaisir “Brûler” de Karim Demnatt, découvert de jeunes pousses avec “On est pas dépressives, on est en grève” de Natacha Thaon-Santini ou les “Mauvaises herbes” d’Eva Bondon.

Philippe Curé, l’ancien directeur artistique est venu présenter un “Miche et Drate” plein d’humour et de tendresse.
Je ne peux pas citer toutes les productions, vous pouvez les retrouver sur mascarille.com.

Duo_magie_tziganeCôté musique, “Leonid” a fait un tabac, les Canadiens de “Ten strings and a goal skin” ont été très étonnés de voir les spectateurs se mettre spontanément à danser. Je vais retrouver ce groupe lors de ma prochaine étape, le festival de musique celtique de Saugues en Hte Loire. la virtuosité du violon tzigane de William Garcin a enchanté plus d’un spectateur.


Le public, parlons-en… Il faudrait doubler certaines représentations ! Pour la lecture du “dernier ami” hommage à Eric Durnez, poète cuisinier de ce festival disparu cette année, l’abbatiale était trop petite.


FurandMais St Antoine, ce sont aussi des lectures d’auteurs syriens contemporains les pieds dans la rivière Furand, les poèmes engagés de Tristan Cabral dans la forêt de Chambaran ou les ballades nocturnes “érotico sociales” en quelques lieux intimes et clos éclairés de discrets flambeaux…


En résumé de 9h30 à 1h30 du matin, vous n’avez guère le temps de vous ennuyer.
Un grand bravo aux organisateurs et aux très nombreux bénévoles (faire de la bonne cuisine pour 250 personnes n’est pas une mince affaire !)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *