Accueil / Afghanistan / Bamyan [52]

Bamyan

Située entre les masses énormes de l'Hindou-Kouch et du Koh i Baba, la vallée de Bamiyan est comme protégée. Les Bouddhas géants (53 et 35 mètres) dynamités en 2001, régnaient sur un paisible village. Ils furent édifiés suite à l'installation vers l'an 100 Ap. J.C. de missionnaires bouddhistes. Au milieu du troisième siècle, Bamiyan tombe au mains des Sassanides d'Iran. Vers 980, le gouverneur turc de Balck marche sur Ghaznî. Pour avoir la vie sauve les habitants embrassent l'Islam.
En sortant de Bamiyan, à une trentaine de kilomètres , se dressent les vestiges de la ville rouge (Shar-i- Zohak). Construite au VI° siècle par les Turcs, elle devint une place forte chargée de protéger la région. Cette ville semble avoir été taillée dans la montagne. Des lambeaux de murailles sont encore debout. Vers 1222, un jeune Mongol s'apprêtait à donner l'assaut de cette forteresse : le petit fils de Gengis Khan. Il fut mortellement blessé. La vengeance de Gengis Khan fut terrible. La ville de Bamiyan fut entièrement rasée, la population massacrée, les canaux d'irrigation détruits. Après ce fut au tour de la citadelle de Bamiyan. Gengis Khan, y fit enfermer tous les habitants avant de détruire la cité. Tous les habitants furent ensevelis vivants. La légende raconte que pendant longtemps on entendit leurs appels d'où le nom de cité des murmures.